mardi 10 mai 2016

L'arbre de Breda, de Nicolas Chevolleau (par Hedera)

Le coin bibliographique

Auteur : Chevolleau, Nicolas ( … - … )
Type de document : e-book dont la période de téléchargement gratuit nous a été indiquée par l'auteur. Merci à lui !
Titre conventionnel : L'Arbre de Bréda
Titre(s) : L'Arbre de Bréda, le petit livre qui fait aimer les bibliothèques, la généalogie et les jeunes femmes en robe vintage [texte imprimé]
Collection : Brin de lecture, bel après-midi
Note(s) : disponible en version papier sur commande ou en e-book amazon. Pour plus de renseignements, direction le site de l'auteur ! http://arbredebreda.wix.com/accueil
Il existe également une page fb : https://www.facebook.com/arbredebreda
Sujets(s) : Romance, Bibliothèques


Résumé (honteusement piqué au site de l'auteur)


« Parmi les livres, Colin exerce le plus beau métier du monde.
Un jour de septembre, il voit débarquer Chloé Jacobsen, assurément la plus jolie des bibliothécaires.
La chance sourit enfin à Colin.
C'est un garçon gentil et réservé.
Chloé est une chic fille.
Il affectionne les amours à l'ancienne.
Elle est délicieuse dans sa robe vintage.
Il l'admire en secret, pas qu'un peu.
Elle apprécie sa compagnie, même plus.
Alors qu'est-ce qui cloche ?! »


Une histoire racontée le temps de trois nouvelles qui s'articulent les unes avec les autres.



J'ai aimé :
- Je serai bibliothécaire dans un an, je suis fille de généalogiste et dingue de mode rétro. Forcément, ça interpelle…
- L'auteur est-il bibliothécaire, ou l'a-t-il été ? Sa restitution de l'univers est savoureuse (j'ai poussé une sorte de ricanement en croisant une évocation du « troisième lieu ») et a pour avantage de « dépoussiérer » l'image du métier en faisant des « bib' » des humains comme les autres. On notera la présence lointaine du conservateur, toujours absent, vaguement maléfique… ^^. Les archives, le temps notamment d'une très jolie scène (que je ne déflore pas), ne sont pas oubliées, ET ÇA FAIT DU BIEN.
- Je ne suis pas d'ordinaire cliente de romances, et j'ai pour une fois apprécié l'histoire qui réussit à éviter l’écueil de la mièvrerie et à ne pas être aussi prévisible qu'on pouvait l'attendre. Par ailleurs, l'aménagement du scénario (qui repose sur plusieurs ellipses) est astucieux et permet de croire que l'on est vraiment en train de lire un récit de vie, avec ses événements anodins, ses peines, ses joies… J'avoue avoir même eu la gorge un peu serrée à la fin.
- L'écriture ! Il y a dans ce style un entrain et un allant qui rendent la lecture vraiment agréable, et une richesse de vocabulaire qui ne peut que me ravir.
- Les références. L'auteur multiplie les allusions mais en évitant d'être trop obscur ou de brandir sa culture en mode « quoi mais tu connais pas XXX ? Quel nul ! ». Et, ce que je trouve admirable, il a mis en place un « tableau d'inspiration » où il détaille ses références en images et en mots (sur le site sus-cité, rubrique « inspirations »).

J'ai (un peu) moins aimé :
- Quelques toutes petites facilités dans le scénario (notamment la résolution de l'intrigue familiale de Chloé) mais comme ce sont les ambiances et les émotions qui priment, ce n'est pas très grave.
- Euh… * se creuse la tête * non, je ne vois rien d'autre…

Bilan :

Vous l'aurez deviné : je suis fan ! Que ça soit pour l'ambiance, pour l'émotion qui se dégage des rapports entre les personnages, ou pour les nombreux clins d'oeil, ce livre vaut vraiment le détour !  

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire