vendredi 22 février 2013

Planning du mois de mars !

Bonjour à tous !

Pour le mois de mars les chroniques prévues sont :

Eclat de lumière,

 le tome 3 des Chroniques d'un Arc'Helar, de Christelle Verhoest

Angélus

 de Constance Brisset

Concernant les "conseils d'apprentis" je ne pense pas avoir le temps de taper ceux qui sont déjà tout prêts, car je me suis (enfin) lancée dans l'écriture de mon mémoire (les lieux dans les mangas). En échange, je posterais peut-être deux ou trois bouts de mémoire, que je trouve intéressant et qui pourrait en intéresser d'autres :)

Voilà ! Très bonnes lectures et à bientôt ! Et surtout si vous avez des livres à me conseiller, n'hésitez pas :)

mercredi 20 février 2013

Quelques articles....

Un article intéressant, relié à pleins d'autres tout aussi intéressants ! A propos des comités de lecture, des critères de sélections des manuscrits...

Un extrait d'un autre article ici
"Vous accomplissez donc une mission critique que la presse, selon vous, n'assumerait plus ?
"Envoûtant", "bouleversant", "un livre dont on ne sort pas indemne"... Voilà de quoi sont faits les articles de presse. Les journalistes sont des prescripteurs plutôt que des lecteurs critiques. Ils nous vendent des produits.  " (par la présidente de CDL)

Et un autre ici : gagnerez-vous votre vie en tant qu'auteur dans une maison d'édition ?
Et puis un bien drôle sur les romans à l'eau de Rose 

lundi 18 février 2013

Nouvelles de Jean-Philippe Touzeau


Pour innover un peu, aujourd’hui voici la critique de deux nouvelles, écrites par Jean-Philippe Touzeau. Un grand merci à lui d’être venu vers moi pour me demander une chronique ! (et désolée de l’avoir fait attendre si longtemps J  )

Pour retrouver ses livres sur Amazone : http://goo.gl/8O7Wy

Je veux une deuxième vie (parce que j’ai raté la première)

Une petite nouvelle fort sympathique et facile à lire (dans le sens qu’elle se lit bien, pas qu’elle est « simple »). C’est l’histoire d’un homme qui voit sa fin approcher sur son lit d’hôpital, et qui du coup se remémore des épisodes importants (ou pas) de sa vie. Procédé simple mais efficace, qui marche très bien. Quelques petites anecdotes amusantes ressortent du récit, ainsi que de petites perles philosophiques qui donnent à réfléchir.
Quelques exemples de phrase sympa (encore plus dans le contexte, donc vous saurez ce qu’il vous reste à faire si vous aimez…) :
« Je comprends tout depuis ma Rolls d’hôpital »
« Je ne veux pas être un dieu. Je ne veux pas mourir. »
« Depuis, le stress et les ambitions futiles ont disparu de mon esprit »
« Je passe déjà en revu les choses que je vais changer. Les choses […] qui pompent toute mon énergie et m’empêche d’y voir plus clair. »
(ensuite il y a un superbe passage sur le temps mais vous n’avez qu’à lire pour le découvrir ha ha !)
Il y a un ou deux points qui se répètent trop à mon goût (par exemple lorsque le héros dit qu’il « comprend tout » et qu’il « voit » ce que devrait faire ses deux infirmières pour vivre heureuses et épanouies), mais c’est très léger comme répétition. Autre petit point négatif : il y a trop de saut de ligne à mon goût entre les paragraphes qui sont souvent constitués d’une ou deux lignes, et je préfère quand l'alignement du texte est justifié ^^ !
La difficulté de ce genre de nouvelle est de savoir comment s’arrêter. Je commençais à trouver que ça devenait long lorsque… pouf ! la fin est arrivée J donc c’est parfait, c’est juste assez long et juste assez court à la fois. La fin est très simple, très douce et belle, elle met du soleil dans le cœur.
Bref, s’il s’agit d’un petit aperçu de l’univers de l’auteur, je pense qu’un voyage un peu plus long serait tout à fait agréable, surtout pour les amoureux des histoires « banales » (sans le sens péjoratif), sur la vie quotidienne, des tranches de vie. A DECOUVRIR!


Le dernier des optimistes :

Une nouvelle prenante, qui raconte comment l’homo sapiens sapiens peut régresser… on le sait tous : très facilement, mais c’est encore pire de le voir écrit ainsi, de sentir qu’un petit basculement entraîne le tsunami de l’humanité vers un futur bon ou mauvais (enfin, ou l’inverse, selon votre alignement dans la vie ^^) mais de toute façon inévitable et irrémédiable.
Quelques détails m’ont gênées, mais ils 'agissait de précisions scientifiques plutôt pointues, donc rien de grave. Dans le premier « chapitre » j’ai aussi trouvé le dialogue un peu « enfantin ».
Je trouve aussi qu’il y a un léger problème temporel, mais cela est dû à la façon dont l'histoire est racontée, qui fait qu'on se perd dans les dates. 
Je pense que le premier chapitre et l’épilogue mériteraient d’être un peu plus concis, afin de donner plus de puissance au deux chapitres du milieu, cette descente dans l’ombre et cette remontée vers la lumière, qui sont saisissants.
J’ai aussi eu du mal à comprendre la conclusion (ce qui est bien car elle laisse place à l’interrogation et l’interprétation). Alors voilà mon interprétation : le monde va réévoluer dans un sens positif et tout va se reproduire à l’identique, jusqu’à ce que même les parents du héros renaissent, donc lui aussi, et que ça femme arrive etc… et donc il pourra reprendre sa vie normale. Je trouve ça un peu étrange comme phénomène, qu’au bout de xx ans, alors que la Terre a fait un cycle de « vie » il puisse retrouver sa famille… c’est pourquoi je ne suis pas persuadée d’avoir compris.
A LIRE !

Pour l’auteur (mais qui peut intéresser d’autres) :
Je trouve qu’écrire «  18 janvier 20XX » au début est maladroit car ça donne une impression de pas fini : comme si vous n’aviez pas su choisir quand démarrait l’histoire.


En règle générale : les deux nouvelles traitent de thème plutôt classiques, mais c’est bien fait et bien gérer. Je trouve qu’il y a vraiment un univers intéressant à découvrir dans ces récits, malgré qu’il reste, je trouve, quelques maladresses par endroits (mais il paraît que ça se corrige ^^).