mercredi 22 mai 2013

Quelques nouvelles

Je suis en plein questionnement sur ma vie, ma manière de vivre mes passions, de réaliser mes rêves etc... je continuerais les chroniques de livres auto-publiés si certains se présentent à moi, je continuerais aussi à m'interroger sur l'auto-publication, à partager des liens intéressants sur le sujet... concernant les conseils d'écriture, j'ai un petit projet sur le sujet, donc ils sont tous HL, mais si vous avez des questions, je suis prête à y répondre :)

mercredi 15 mai 2013

Eclat de lumière, Christelle Verhoest




Je ne présente plus la série ni l'auteure ^^ Je ne pourrais même pas faire une chronique en dix points : à force j'ai l'impression de me répéter !

+ une écriture toujours très agréable qui donne le sourire.

+ j'ai beaucoup apprécié dans ce tome que Lan prenne enfin sa vie en main, son caractère volontaire qui se développe. Ca lui donne plus de caractère et de profondeur.

+ à chaque tome on en apprend plus sur les pouvoirs des héros, c'est très intéressant.

- un peu trop de répétition dans les événements à mon goûts (entre les kidnapping volontaires, involontaires et les moments où les héros décident de se rendre chez l'ennemi tout en sachant ce qui les attend... je trouve vraiment que ça devient trop. Et on a une impression d'indécision). 

- le coup du sang qui permet de guérir c'est génial, mais trop utilisé et ça rend l'histoire un peu trop facile à mon goût (ils n'ont donc aucune limite?? ^^)

= un livre très agréable à lire pour passer un bon moment (comme tous les autres) et on attend la suite !!!

Notons que Christelle a annoncé avoir trouvé une maison d'édition pour sa série ! Félicitations à elle !!

mercredi 17 avril 2013

Un lien TRES utile


http://www.monpetitediteur.com/images/documents/Manuel_de_mise_en_page_MPE.pdf

comment mettre en page un manuscrit à envoyer à un éditeur en trois leçons (ou plus...) !

dimanche 31 mars 2013

Le contrat Auteur-Béta-lecteur

Je l'ai fait en fonction de mon expérience d'auteure et de béta-lectrice. La base évidemment, c'est de travailler dans le respect les uns des autres. Mais parfois les auteurs ou les bétas ont des petites actions malheureuses qui peuvent gêner l'autre partie, donc voilà, à mon avis, les points essentiels à respecter :


Auteur,

Tu donneras une œuvre originale dont tu es l'auteur et tu protégeras ton manuscrit.

Tu auras corrigé un maximum de fautes, d'incohérences, d'éléments de styles... avant d'appeler ton
béta-lecteur.

Tu seras respectueux de ton béta-lecteur quelque soit son avis (béta lecteur vient du grec béta, B, la deuxième lettre de l'alphabet, ce n'est pas le synonyme d'idiot).


Tu n’exploiteras point ton béta-lecteur.


Tu remercieras les bons bétas-lecteurs (à la fin de ton livre par exemple, par un petit cadeau ou par un simple merci !)


Lecteur,

Tu es tenu au silence quant à ce que tu as pu lire. Tu n'iras point crier comment était le manuscrit lorsque tu l’as corrigé, tu ne nuiras point à l’auteur en dévoilant au public ses difficultés, et même si tu penses que ce livre est génial grâce à ta merveilleuse correction, tu resteras discret et garderas cela pour toi, sans te mettre en avant au dépend de l'auteur.

Tu ne plagieras point.

Tu donneras des nouvelles au moins une fois par mois.

Tu n'abandonneras point au dernier moment – et avant d’abandonner tu préviendras l’auteur.

Tu tiendras tes délais – tu les donneras donc en connaissance de tes capacités et de ton emploi du temps.

vendredi 29 mars 2013

Selena Rosa, Westley D. Norman, deuxième essai !


La chronique en dix points :
J’avais déjà écrit une chronique de Selena Rosa, sur un coup de sang, parce que j’étais vraiment énervée en finissant le livre. Et je trouve que c’était vraiment pas sympa de ma part d’avoir écrit une chronique aussi… violente ^^ Donc, j’ai mis HL l’article jusqu’à ce que je pense pouvoir réécrire cette chronique de manière plus posée et moins agressive. Alors c’est parti, deuxième test ! J’en profite pour tester mon idée de la chronique en dix points (de dix lignes maximum par thème).

Genre et thème : love story, sorcière, aventure, vampire, bit-lit, Magie

L’auteur : Nous avons essayé de parler, mais on ne s’est pas entendu.

Avis général : je n’ai pas aimé ce livre.

Le style : j’ai trouvé le livre difficile à lire, à cause d’un style auquel je n'ai pas du tout accroché (surtout à cause d’adjectifs trop présents et de phrases tournées de manière trop grandiloquente). Certains passages m’ont paru beaucoup trop longs (par exemple quand l’héroïne quitte le village de Pologne pour rejoindre ses amis vampires dans la forêt). J’aurais aimé plus de légèreté et des descriptions moins répétitives et plus imaginatives.

Les personnages : je trouve qu’ils se ressemblent tous. Et ils sont tous décrits de la même manière : beaux, sexys, séduisants… aucun ne se démarque vraiment des autres, à part Lydvack à la rigueur, qui est celui qui réfléchit le plus (sauf à la fin, il commence à fatiguer XD).  Selena, de mon point de vue, est agaçante, je crois qu’elle correspond bien à la définition d’un personnage Mary Sue (http://fr.wikipedia.org/wiki/Mary-Sue). J’aurais eu envie de m’attacher à la reine des vampires aussi, mais au final je trouve qu’elle manque de profondeur : elle a parfois de très bonnes réactions, mais j’aurais aimé plus de volonté de sa part.

L’histoire : en soit, l’histoire pleine de potentiel. Une jeune femme découvre la vérité sur ses parents et décide de partir à la recherche de son vrai père, en chemin elle est embarquée dans les conflits internes à la société des vampires… Mais j’ai trouvé qu’il manquait d’un bon arrangement entre les événements  certains auraient mérité d’être plus poussés et d’autres sont répétitifs. Le gros point noir, pour moi, est surtout que lorsque Selena a un problème, la solution lui tombe toujours du ciel. Du coup, ça manque vraiment de défi à surmonter. Certaines scènes n’étaient vraiment pas logiques en elles-mêmes ou dans leur enchaînement (actions des personnages ou descriptions), à mon avis.

Les points faibles :
=> Des irrégularités dans les corrections (par exemple il y a la moitié des incises avec des majuscules et pas l’autre).
=> Des incohérences parfois assez importantes (un exemple : tous les personnages parlent la même langue et se comprennent sans difficulté alors qu’ils viennent de pays différents !).

Les points forts :
=>  De bonnes idées de départ.
=>  La couverture est aguicheuse et vendeuse (même si pour moi un peu trop kitch)

En bref :
Je n'ai pas aimé ce livre... mais il semble que je sois la seule de toute la blogo alors ... XD

Donc selon ce que vous cherchez, à lire ou pas :D


La femme sans peur, Jean-Philippe Touzeau

Oui, j'avais parlé d'Alexis, d'Angélus... mais non ce n'est pas ça :D comme je l'avais dit, ce début d'année 2013 s'annonce avec pleins de projets : correction du tome 2 de ma série "l'Empereur", mémoire à rédiger et je suis en train de monter un autre projet d'écriture, en rapport avec l'architecture, qui j'espère fonctionnera et deviendra (une partie de) mon métier plus tard !
J'ai donc du prendre des décisions, établir des priorités : je garde mon pari de publier ici un article par mois, mais j'ai beaucoup moins le temps de lire donc ce sera sûrement que des conseils d'écrivains.
Autre décision : pour mon bien personnel, je ferais désormais des chroniques plus courtes ("Chroniques éclairs" ou "Chronique en dix points"), mais toujours en essayant de garder ce point de vue (auto)"éditeur".




Lorsque j’ai commencé, je me suis dit « Oh non ! J’aime pas ce genre d’histoire ». Le récit commence dans un bar où Trinity essaye d'oublier les erreurs de sa vie en noyant ses souvenirs dans un Boli-Stoli, et vraiment j'ai du mal avec les histoires "dans le monde réel" (sauf quand elles sont franchement et directement fantastiques comme TW, La Guerre des Eléments...). Mais j’ai continué à lire parce que j’avais aimé les nouvelles de cet auteur, et avant de m’en rendre compte j’avais fini ! J’étais complètement intriguée par Trinity et les mystérieuses pilules anti-peur que lui avait offert un inconnu, compagnon de boisson pour un soir !
Les sentiments et le comportement féminin décrits le sont avec justesse : ce n’est ni trop cliché, ni trop incomplet (pour tout ce qui est de la toilette et des soins de corps par exemple :  c’était juste ce qu’il faut pour faire de Trinity une femme coquette mais pas artificielle).
J’ai trouvé les personnages intéressants aussi, ils ont chacun leurs petites particularités. Trinity pose des questions vraiment intéressantes sur le courage et  qu'est-ce que prendre sa vie en main ? (bien sûr en tant qu’étudiante ça m’a particulièrement touchée ^^).
La fin est très bien amenée. Je ne m’y attendais pas du tout, mais alors pas du tout ! J’ai commencé à penser qu’elle était schyzophrène, ou qu’elle avait des hallucinations, que les cachets étaient placebo et qu’elle avait tout imaginé… mais il y avait ce barman dont on dit bien qu’il voit deux personnes et de même l’escargot parle bien de deux personnes…
En parlant d’escargot, j’ai trouvé les précisions apportées à leur sujet bienvenues : instructives sans faire encyclopédie.
Enfin, il y a un évènement que je n’ai pas compris : à un moment, quelqu’un entre dans la chambre de Trinity pendant la nuit, avec une lampe torche, ce qui fait que Speedy se blesse. Je n’ai pas compris à quoi servait cette scène ? qui entre ? pour faire quoi ? (j'ai peut-être sauté une page ^^)

Voilà ! Cette lecture qui m’a donnée envie de me replonger dans des romans « qui se passent dans le monde réel ». L’écriture est agréable, fluide, et l’histoire intrigue. J’aurais vraiment (mais est-ce le tome deux ?) aimer savoir la suite : que devient Trinity sans les pilules ? Comment évolue ses relations ?

N'hésitez pas à vous procurer ce roman :) !

mercredi 27 mars 2013

Dictionnaire

J'ai beaucoup de retard dans mon programme, je sais, je sais... je suis vraiment désolée ! Je ne sais pas si ça vous consolera, mais c'est parce qu'il m'arrive pleins de choses biens :)

Comme je pense quand même à vous, voilà quelques mots que j'utilise souvent dans mes commentaires/blablatages et dont on me demande souvent la signification :


Emphase : mettre de l’emphase à quelque chose, c’est lui donner de la force, de l’importance. Le mettre en avant. http://www.cnrtl.fr/definition/emphase

Ellipse (temporelle) : une ellipse temporelle c’est un trou dans la continuité du récit.
Un exemple :
« La bataille faisait rage. Achille se battait comme un diable, coupant bras, jambes et tapant dans tout ce qui bougeait. C’était horrible. Les cris, le sang…
(ellipse)
Trois jours plus tard, Achille se réveilla en sueur dans son lit. »

Prolepse : c’est un « anachronisme par anticipation », http://www.cnrtl.fr/definition/prolepse
Je vous laisse essayer de comprendre.
Mais en gros (pour moi) c’est quand dans le récit vous vous projetez dans le futur : « Machin imaginea sa maison lorsqu’il serait riche, et son chien chihuahua et sa femme blonde platine… » ou bien « le jour de la victoire serait tellement agréable qu’ils fêteraient cela toute la nuit »

Analepse : c’est l’inverse de la prolepse, on va dans le passé. Un flashback quoi !
« Il se souvint de… »

Incise (des dialogues) : ce sont les petites phrases qui ponctuent les dialogues pour décrire la manière de parler des interlocuteurs. « dit-il », « répondit-il » etc… LA REGLE : PAS DE MAJUSCULE AUX INCISES

Burlesque : du comique moqueur et largement exagéré. http://www.cnrtl.fr/definition/burlesque


Mélioratif : qui a une connotation favorable, met à son avantage.

Grandiloquent : qui s'exprime de manière pompeuse, emphatique.

vendredi 22 février 2013

Planning du mois de mars !

Bonjour à tous !

Pour le mois de mars les chroniques prévues sont :

Eclat de lumière,

 le tome 3 des Chroniques d'un Arc'Helar, de Christelle Verhoest

Angélus

 de Constance Brisset

Concernant les "conseils d'apprentis" je ne pense pas avoir le temps de taper ceux qui sont déjà tout prêts, car je me suis (enfin) lancée dans l'écriture de mon mémoire (les lieux dans les mangas). En échange, je posterais peut-être deux ou trois bouts de mémoire, que je trouve intéressant et qui pourrait en intéresser d'autres :)

Voilà ! Très bonnes lectures et à bientôt ! Et surtout si vous avez des livres à me conseiller, n'hésitez pas :)

mercredi 20 février 2013

Quelques articles....

Un article intéressant, relié à pleins d'autres tout aussi intéressants ! A propos des comités de lecture, des critères de sélections des manuscrits...

Un extrait d'un autre article ici
"Vous accomplissez donc une mission critique que la presse, selon vous, n'assumerait plus ?
"Envoûtant", "bouleversant", "un livre dont on ne sort pas indemne"... Voilà de quoi sont faits les articles de presse. Les journalistes sont des prescripteurs plutôt que des lecteurs critiques. Ils nous vendent des produits.  " (par la présidente de CDL)

Et un autre ici : gagnerez-vous votre vie en tant qu'auteur dans une maison d'édition ?
Et puis un bien drôle sur les romans à l'eau de Rose 

lundi 18 février 2013

Nouvelles de Jean-Philippe Touzeau


Pour innover un peu, aujourd’hui voici la critique de deux nouvelles, écrites par Jean-Philippe Touzeau. Un grand merci à lui d’être venu vers moi pour me demander une chronique ! (et désolée de l’avoir fait attendre si longtemps J  )

Pour retrouver ses livres sur Amazone : http://goo.gl/8O7Wy

Je veux une deuxième vie (parce que j’ai raté la première)

Une petite nouvelle fort sympathique et facile à lire (dans le sens qu’elle se lit bien, pas qu’elle est « simple »). C’est l’histoire d’un homme qui voit sa fin approcher sur son lit d’hôpital, et qui du coup se remémore des épisodes importants (ou pas) de sa vie. Procédé simple mais efficace, qui marche très bien. Quelques petites anecdotes amusantes ressortent du récit, ainsi que de petites perles philosophiques qui donnent à réfléchir.
Quelques exemples de phrase sympa (encore plus dans le contexte, donc vous saurez ce qu’il vous reste à faire si vous aimez…) :
« Je comprends tout depuis ma Rolls d’hôpital »
« Je ne veux pas être un dieu. Je ne veux pas mourir. »
« Depuis, le stress et les ambitions futiles ont disparu de mon esprit »
« Je passe déjà en revu les choses que je vais changer. Les choses […] qui pompent toute mon énergie et m’empêche d’y voir plus clair. »
(ensuite il y a un superbe passage sur le temps mais vous n’avez qu’à lire pour le découvrir ha ha !)
Il y a un ou deux points qui se répètent trop à mon goût (par exemple lorsque le héros dit qu’il « comprend tout » et qu’il « voit » ce que devrait faire ses deux infirmières pour vivre heureuses et épanouies), mais c’est très léger comme répétition. Autre petit point négatif : il y a trop de saut de ligne à mon goût entre les paragraphes qui sont souvent constitués d’une ou deux lignes, et je préfère quand l'alignement du texte est justifié ^^ !
La difficulté de ce genre de nouvelle est de savoir comment s’arrêter. Je commençais à trouver que ça devenait long lorsque… pouf ! la fin est arrivée J donc c’est parfait, c’est juste assez long et juste assez court à la fois. La fin est très simple, très douce et belle, elle met du soleil dans le cœur.
Bref, s’il s’agit d’un petit aperçu de l’univers de l’auteur, je pense qu’un voyage un peu plus long serait tout à fait agréable, surtout pour les amoureux des histoires « banales » (sans le sens péjoratif), sur la vie quotidienne, des tranches de vie. A DECOUVRIR!


Le dernier des optimistes :

Une nouvelle prenante, qui raconte comment l’homo sapiens sapiens peut régresser… on le sait tous : très facilement, mais c’est encore pire de le voir écrit ainsi, de sentir qu’un petit basculement entraîne le tsunami de l’humanité vers un futur bon ou mauvais (enfin, ou l’inverse, selon votre alignement dans la vie ^^) mais de toute façon inévitable et irrémédiable.
Quelques détails m’ont gênées, mais ils 'agissait de précisions scientifiques plutôt pointues, donc rien de grave. Dans le premier « chapitre » j’ai aussi trouvé le dialogue un peu « enfantin ».
Je trouve aussi qu’il y a un léger problème temporel, mais cela est dû à la façon dont l'histoire est racontée, qui fait qu'on se perd dans les dates. 
Je pense que le premier chapitre et l’épilogue mériteraient d’être un peu plus concis, afin de donner plus de puissance au deux chapitres du milieu, cette descente dans l’ombre et cette remontée vers la lumière, qui sont saisissants.
J’ai aussi eu du mal à comprendre la conclusion (ce qui est bien car elle laisse place à l’interrogation et l’interprétation). Alors voilà mon interprétation : le monde va réévoluer dans un sens positif et tout va se reproduire à l’identique, jusqu’à ce que même les parents du héros renaissent, donc lui aussi, et que ça femme arrive etc… et donc il pourra reprendre sa vie normale. Je trouve ça un peu étrange comme phénomène, qu’au bout de xx ans, alors que la Terre a fait un cycle de « vie » il puisse retrouver sa famille… c’est pourquoi je ne suis pas persuadée d’avoir compris.
A LIRE !

Pour l’auteur (mais qui peut intéresser d’autres) :
Je trouve qu’écrire «  18 janvier 20XX » au début est maladroit car ça donne une impression de pas fini : comme si vous n’aviez pas su choisir quand démarrait l’histoire.


En règle générale : les deux nouvelles traitent de thème plutôt classiques, mais c’est bien fait et bien gérer. Je trouve qu’il y a vraiment un univers intéressant à découvrir dans ces récits, malgré qu’il reste, je trouve, quelques maladresses par endroits (mais il paraît que ça se corrige ^^).

dimanche 6 janvier 2013

Interview de lecteur : Lune


Tout d’abord peux-tu te présenter rapidement ?
Bonjour Liane ! Je m'appelle Lune (pseudonyme internet), je suis étudiante dans des univers chronophages apparemment éloignés des mots, ce qui ne m'empêche pas de garder la lecture, la philo et l'écriture parmi mes passions, parce qu'ils relient les gens et la vie. Les livres m'ont construite et m'ont ouvert les yeux.
Quel genre de livres aimes-tu lire en général ?
J'aime les livres qui font voyager dans des univers spacio-temporels-géographico-sociaux-philosophico-culturels, aussi bien dans notre monde réel, que celui communément appelé "fantasy" par exemple. J'aime beaucoup les spiritualités et mythologies du monde entier, et les essais sur des sujets auxquels je m'intéresse particulièrement. Bref, je n'ai pas spécialement de critères, à part le fait d'ouvrir un livre (un monde !) et d'être emporté par lui (ou non).

As-tu déjà lu des livres auto-publiés ? Quel est ton avis sur ces livres ? Méritent-t-ils leur place en librairie, ou auraient-ils dû être plus travaillés ? 
Oui, j'ai déjà lu des livres auto-publiés. Certains étaient très bien écrits, bien présentés, et passionnants. D'autres comportaient de nombreuses erreurs de langue et le fond ne me semblait pas abouti.
 Comment as-tu eu ces livres entre les mains ?
La plupart du temps par l'auteur en personne ou par le bouche à oreille. Pour les livres de poésie, également quelques fois dans des salons et librairies, habituée à fouiner dans ce genre de rayon lorsque j'étais très impliquée dans une association éditrice de poésie.
Serais-tu prête à acheter des livres auto-publiés dans un salon ou dans une librairie ?
 Bien sur. Je ne juge pas un livre au galon qu'il porte sur l'épaule, mais à sa couverture, au texte de la quatrième, aux quelques pages que je vais feuilleter, à l'auteur que je vais rencontrer, etc.
Que penses-tu de l’auto-publication?
Comme tout, je pense que cela à du bon et du mauvais. Il me semble que cela va avec notre époque où chacun a de plus en plus les moyens de réaliser ce qu'il souhaite par lui-même. Outils fantastiques ou écueils illusionnistes...
Est-ce que toi-même tu écris ?
 Oui ! Et comme je pense que cela t'intéresse : j'ai auto-publié un livre en octobre 2011, regroupant des poèmes illustrés que je souhaitais partager.
Oh ! Tu es donc auto-publiée toi aussi (*ton surpris*) ? Peux-tu nous raconter ton expérience ? Pourquoi avoir choisi l’auto-publication ?
 Je ne me suis pas vraiment posée la question, cela s'est fait naturellement. Habituée à fabriquer des livres, illustrer, réaliser des maquettes, au courant des procédures juridiques, et étant bénévole au sein de l'Association Le Temps des Rêves qui justement s'occupe et diffuse (en partie) de la poésie... .J'avais toutes les cartes en mains. La poésie est pour moi une affaire de rencontres et de personnalités, j'avais envie de quelque chose de singulier et intime, l'auto-publication à petite échelle répondait à ce projet. (Il ne répond pas à tous à mon avis).
Un conseil à donner aux auteurs qui cherchent à s’auto-publier (en tant que lectrice) ?
Comme je le disais ci-dessus, ce n'est pas parce que vous n'avez pas de marque apposée à votre ouvrage que vous n'êtes pas digne d’intérêt. Sachez nous montrer votre talent, avec un travail de qualité aussi bien sur le fond que sur la forme. Ne publiez pas vos cahiers juste pour les publier, ne vous moquez pas des lecteurs, préparez un petit bijou à offrir au monde.
Un conseil à donner aux auteurs qui cherchent à s’auto-publier (en tant qu’auteur) ?
Si vous avez choisi de vous auto-publier, vous êtes les maîtres de votre destinée. Entourez-vous de gens qui sauront vous apporter leurs regards, leurs connaissances, leurs expériences, leurs soutiens. Et vous-même, en véritable chef de chantier, ne négligez aucune étape, de la correction orthographique à celle du sens, de la mise en page du texte au design de la couverture, des démarches juridiques à une impression de qualité, de la distribution à la communication. Sachez ce que vous voulez et permettez-vous de créer le meilleur escompté. Informez-vous, soyez rigoureux, regardez toutes les possibilités, étudiez les critiques et les remarques, prenez votre temps, assurez-vous, donnez-vous à fond, et n'oubliez pas que "Qualité" est votre maître mot. Publier un livre est une expérience merveilleuse à ne pas expédier à la va-vite mais à déguster pleinement pour tout ce que vous ignorez encore que cela vous apportera !

Planning des mois à venir !

Bonsoir à tous !! Demain c'est la rentrée !! Alors il est l'heure de mettre au point le calendrier :

Janvier :
je prends des vacances ! Autrement dit, entre partielles, rendus finaux etc... je n'aurais pas le temps de lire un roman :)
MAIS :
* la chronique des nouvelles de JP Touzeau est prête depuis quelques temps mais j'attends encore un peu la réponse de l'auteur avant de la poster.
* une interview de lectrice sera publier d'ici quelques minutes, lisez-la doucement, vous n'aurez que ça pour le mois de janvier

En février :
* la chronique tant attendue de
 Selena Rosa de W.D. Norman 
(en cours de révision)

* des nouveaux conseils pour écrire un roman !
* Normalement le tome trois des Chroniques d'un Arc'helar de Christelle Verhoest devrait sortir...




Je suis à la recherche d'un roman à chroniquer pour le mois de mars, n'hésitez pas à me faire des propositions ! (mais choisissez bien : ce sera mon anniversaire :3  )

Les prix 2012 ! - Les Chroniques d'un Arc'Helar



Christelle Verhoest
Les Chroniques d'un Arc'Helar  1 : Alexis
Les Chroniques d'un Arc'Helar 2 : Côté Sombre



4/5 écriture (narration, style, humour...)
5/5 intrigue
5/5 personnages
5/5 impression après lecture
5/5 rafraîchissant



Titre : "Meilleure série autopubliée 2012" de "Auto-publiés et apprentis écrivains" 


Les prix 2012 ! -Face aux Démons






Etienne Bar
Face aux Démons




5/5 écriture (narration, style, humour...)
5/5 intrigue
4/5 personnages
3/5 impression après lecture
3/5 rafraîchissant

Titre : "Micropatrologie 2012" de "Auto-publiés et apprentis écrivains" 

(note : 
"Le mot "micropatrologue" - par extension celui "micropatrologie" - a été détourné, ou presque, de son sens d'origine par moi, moi et moi (et ceux qui m'ont suivie). Il désigne les personnes ayant inventé des mondes imaginaires. Pour aller dans la philosophie, on pourrait dire que nous sommes tous des micropatrologues. Alors nous appelons micropatrologues les gens qui développent leur monde imaginaire via notre réalité, par exemple en écrivant des histoires en rapport avec ce monde (mais cela peut aussi passer par tout autre type d'expression : danse, dessin, musique etc...). Comme on le comprend la définition comme le statut de micropatrologue ne sont pas clairs, cela est sûrement inhérent à la nature même du concept... Le titre de Micropatrologie tend donc à gratifier un auteur ayant su créer un monde complexe et complet pour ses récits dans lequel le lecteur peut se perdre facilement.)

Les prix 2012 ! - La Guerre des Eléments



Perrine Rousselot
La Guerre des Eléments :



3.5/5 écriture (narration, style, humour...)
3.5/5 intrigue
4/5 personnages
5/5 impression après lecture
5/5 rafraîchissant


Titre : "La bonne surprise de 2012" de "Auto-publiés et apprentis écrivains" 
(Habituellement on dit "Révélation de l'année" mais j'avais envie de tout changer ^^)

Les Prix 2012 ! - Rémoras

J'avais envie de m'amuser et de faire un retour global sur les livres chroniqués cette année, alors j'ai décidé de décerner des Titres (ça sonne mieux que Prix pour des livres - oui, oui, mes chevilles vont bien merci ^^). Evidemment c'est subjectif et ça ne tient qu'à moi


MIA


3.5/5 écriture (narration, style, humour...)
4/5 intrigue
3.5/5 personnages
4/5 impression après lecture
2/5 rafraîchissant

Titre : "Initiative 2012" de "Auto-publiés et apprentis écrivains"